fbpx

Le gouvernement britannique sévit (mollement) contre l’islamisme dans les universités

Le gouvernement britannique a fixé une date limite à toutes les universités du pays pour présenter un plan de lutte contre la radicalisation et la ségrégation, sur les campus étudiants.
 
Il entend mettre un terme aux propos extrémistes et aux réunions réservées aux hommes organisées par des étudiants musulmans. Les universités n’ont pas vocation à interdire, mais à contrer ces propos avec la présence d’intervenants « modérés » sur le campus, a-t-il précisé.