fbpx

DRAME CHRETIEN (ENFANTS)
Le grand miracle ♥♥♥


 
Le grand miracle est un film appartenant à un genre très rare, le drame chrétien. Il renouvelle l’art des mystères du moyen-âge, ces pièces de théâtre à sujets pieux servant à l’édification des fidèles, jouées sur les parvis des cathédrales. Le grand miracle en question est celui du saint sacrifice de la Messe. Trop de catholiques en effet sont présents par habitude à la Messe, sont distraits, ne comprennent peut-être plus le sens véritable et complet de la Messe, et ce qui s’y déroule. Le propos du film consiste à rendre visible l’invisible : ainsi le fidèle ne voit pas la transsubstantiation, mais elle a lieu lors de la consécration ; dans le film, il la voit. C’est là le plus grand des miracles de la Messe, mais pas le seul. Ce film mexicain propose un catéchisme illustré, et c’est très bien. Il se distingue par son orthodoxie : il faut s’unir à Dieu, prier, pratiquer les sacrements régulièrement, et, bien se comporter avec les autres, à commencer par ses proches et les autres chrétiens.
 
Nous avons assisté à une projection au milieu des enfants de la catéchèse. Ils ont été remarquablement sages, bon signe, et ont bénéficié d’un excellent exposé à leur portée de la doctrine catholique. Les anges nous aident, les démons nous assaillent, mais nous pouvons les repousser par la prière. Il faut prier pour les siens, les causes justes, et l’Eglise souffrante au purgatoire : cette dernière vérité est explicitement rappelée en une scène forte, alors que tant de novateurs tendent aujourd’hui à nier explicitement le purgatoire, rêvant d’un paradis immédiat pour tous. Toutefois, une âme très pieuse part directement pour le Ciel, ce qui est normal, bien montré, et encourage.
 

Le grand miracle, un excellent film

 
Le grand miracle est parti de situations réelles de personnages confrontés à des situations personnelles ô combien difficiles, comme une veuve et mère qui doit trop travailler, ou un chauffeur de bus qui doit lui aussi travailler alors que son fils est à l’agonie. Ces situations sont abordées sans simplisme : oui, elles sont effectivement douloureuses ; il faut prier, même si toutes les prières ne sont pas immédiatement exaucées. Il faut aussi prier correctement.
 
Le grand miracle nous a paru excellent. Nous pourrions relever ça et là des détails discutables, mais l’esprit est très bon, indiscutablement catholique. La narration est maîtrisée et de bonne durée. Le grand miracle n’ennuie pas un instant, émeut profondément au contraire. Il est seulement dommage que la liturgie soit celle du rite ordinaire, célébré décemment dans le film – ce qui devrait aller de soi, mais n’est pas si fréquent -, et pas celui du rite extraordinaire, beaucoup plus belle et au vocabulaire théologique plus précis.
 

Hector JOVIEN

 
Grand miracle drame chrétien enfants film