fbpx

Grande-Bretagne : la fin des éoliennes terrestres va-t-elle vraiment augmenter les prix de l’énergie pour certains ?

C’est ce qu’a annoncé un porte-parole de l’énergie renouvelable, Scottish Renewables, menaçant les Ecossais de devoir payer la note finale pour l’énergie éolienne que la nouvelle équipe de David Cameron ne veut plus subventionner.
 
La victoire de David Cameron a entraîné la nomination, comme ministre de l’Energie, de la conservatrice Amber Rudd qui a aussitôt annoncé qu’elle voulait mettre fin aux énormes transferts d’argent pour les parcs d’éoliennes, financés grâce à la « taxe verte »…
 
Elle a reçu pour cela le soutien du député de l’UKIP Paul Nuttall qui a qualifié les éoliennes terrestres de « pratiquement inutiles », ajoutant qu’elles ne « fonctionnent que 25 % du temps : tout ce qu’elles font c’est d’enrichir les riches et d’appauvrir les plus pauvres ».
 
Le gâteau des riches menaçant de disparaître, on joue à faire peur au pauvre… consommateur. Mais pour le coup Cameron tient bon : il déclare qu’à son avis le « public en a surtout marre » des éoliennes terrestres.