fbpx

Hongrie : Viktor Orban juge que l’immigration massive menace la civilisation européenne

Hongrie Viktor Orban juge immigration massive menace civilisation européenne
 
Lors d’une conférence organisée en l’honneur de l’ex-chancelier conservateur allemand Helmut Kohl, le Premier ministre hongrois Viktor Orban s’est exprimé sur les récentes vagues d’immigration qui ont frappé l’Europe, jugeant que l’immigration massive menace la civilisation européenne.
 
Il a affirmé clairement que ces migrations menaçaient la civilisation du continent : « Une migration de masse se produit aujourd’hui dans le monde et elle pourrait changer le visage de la civilisation européenne. Si cela se produit, ce sera irréversible », a-t-il déclaré.
 

Pour Viktor Orban, l’immigration massive est une menace qui risque de tuer la civilisation européenne définitivement

 
Il a insisté: « S’il y a une Europe multiculturelle, on ne reviendra pas en arrière, ni vers une Europe chrétienne, ni vers un monde de cultures nationales. […] Si nous faisons une erreur aujourd’hui, ce sera pour toujours. »
 
Viktor Orban répondait ainsi à des critiques récemment faites à son gouvernement après la distribution à la population hongroise d’un questionnaire controversé sur l’immigration.
 
Le vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans, a lui-même dénoncé un questionnaire « qui véhicule des préjugés sur les étrangers » « malveillant et mauvais ».
 
Certaines questions du questionnaire, vivement critiquées, faisaient un rapprochement entre les migrants, les demandeurs d’asile et le terrorisme.
 

Pour Viktor Orban, les quotas de migrants que veut imposer l’UE, notamment à la Hongrie, sont « fous et injustes »

 
Viktor Orban a toujours été un opposant déterminé aux plans imposés par la Commission européenne sur l’immigration, et notamment aux quotas que cette dernière veut imposer aux différents pays membres de l’Union européenne qu’il qualifiait récemment de « fous et injustes ».
 
La question sera discutée lors du prochain sommet des dirigeants européens, les 25 et 26 juin prochain à Bruxelles.
 

Béatrice Romée