fbpx

Science-fiction/Action
Independence Day Resurgence •


 
Independence Day est un très célèbre film de science-fiction populaire de 1996, décrivant l’invasion de la Terre par des extraterrestres. Il est devenu la référence sur ce type de sujet. Des images spectaculaires, à la pointe de la technologie des effets spéciaux de l’époque, avaient séduit les amateurs ; par contre les personnages inintéressants, caricaturaux, avaient nettement moins convaincu. De façon tout de même improbable, les Terriens unis face au péril, avaient réussi dans ce premier opus à repousser l’invasion extraterrestre. Ces extraterrestres étaient effrayants, suivant une logique de pure prédation, détruisant les habitants d’une planète à conquérir, voire la planète, suivant une logique alors un peu floue et explicitée dans cette suite. Quelques éléments de leur civilisation sont développés. Suivant un thème courant en science-fiction, ils suivraient le modèle connu sur Terre des insectes, plus précisément des abeilles, ou des termites ou des fourmis, avec une reine omnipotente, et une approche des relations avec d’autres espèces intelligentes basées sur la conflictualité et l’élimination pure et totale. Un tel comportement ne serait pas nécessairement le plus improbable en cas de « contact » tant espéré par beaucoup, d’où la terrible imprudence consistant à envoyer délibérément des messages radiophoniques signalant notre présence dans l’espace, comme on le fait aujourd’hui.
 
Independence Day Resurgence propose au public le retour de ces dangereux extraterrestres, ou plus précisément de leurs semblables. Le film suppose une continuité temporelle exacte avec l’épisode précédent. Aussi les amateurs de science-fiction et d’aérospatial seront-ils absolument ravis de découvrir les avions et vaisseaux spatiaux terrestres proposés, basés sur une rétro-ingénierie des technologies des envahisseurs extraterrestres. Ces véhicules sont vraiment bien faits.
 

Independence Day Resurgence : mélange de discours insupportables et de franche sottise

 
Par contre, les personnages humains sont exactement aussi insupportables que dans le premier épisode, qu’il s’agisse des mêmes, aux rôles repris vingt ans plus tard par les mêmes acteurs, ou de nouveaux. Le discours relevant de la morale du politiquement correct et du mondialisme est encore exactement aussi pénible, voire davantage peut-être. Dans l’ambiance actuelle en Europe, voire Amérique du Nord, envisager des êtres venus d’ailleurs, relevant d’une culture totalement incompatible, qui ne viennent que pour tout ravager pourrait induire des « amalgames » aussi malheureux qu’interdits. Alors ont été rajoutés au récit de « bons » extraterrestres, d’une espèce radicalement différente de celle des ravageurs, qu’il aurait fallu, eux, accueillir…En cas de défaite, les humains sont invités à se replier sur une planète secrète des « Réfugiés »…A ce degré, la lourde parabole en devient ridicule !
 
Le pur amateur de science-fiction et d’aérospatial pourra seul surmonter l’obstacle majeur du discours insupportable et de la franche sottise de bien des scènes.
 

Hector JOVIEN

 
Independence Day Resurgence science fiction action film