fbpx

L’Islande devrait retirer sa demande d’adhésion à l’UE

La candidature avait été déposée en 2009 et devait passer par un référendum. Les deux partis de centre-droit de la coalition au pouvoir, le parti du Progrès et celui de l’Indépendance se sont mis d’accord sur une proposition de loi demandant au Parlement islandais de retirer la candidature.
 
Le plus drôle, c’est qu’on crie maintenant au non-respect d’une promesse de référendum : dans l’autre sens, lorsqu’un référendum donne un résultat négatif pour l’entrée dans l’Union ou l’accroissement de ses pouvoirs, tous trouvent normal de l’ignorer.