fbpx

Le Japon ne rejoindra pas la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures (AIIB)

Le ministre japonais des finances Taro Asol l’a annoncé mardi. Lors de sa conférence de presse ; il a ajouté que le Japon devait maintenir une certaine prudence envers l’AIIB.
 
Plus de 40 pays, parmi lesquels Taïwan et certaines économies mondiales majeures, ont en revanche postulé pour rejoindre l’AIIB. Taïwan en a fait la demande.