fbpx

La phrase

« Il y a quelque chose de différent dans les attentats de vendredi dernier par rapport à celui de Charlie Hebdo, et je pense que tout le monde pourrait l’entendre. Il y avait une sorte de visée toute particulière, je dirais même de légitimité en termes de — pas de légitimité, mais de raisonnement que vous pourriez faire vôtre dans une certaine mesure, et de vous dire, bon, ils sont vraiment en colère pour telle et telle raison. »
 
John Kerry s’exprimait ainsi, mardi, devant le personnel de l’ambassade des États-Unis à Paris et leurs familles, ajoutant que les attaques de vendredi avaient au contraire été faites au hasard. Inutile de dire que Kerry est désormais sous le feu roulant de la critique internationale et du politiquement correct.