fbpx

Les larmes du repentir de Justin Trudeau face à la communauté LGBTQ2

larmes Justin Trudeau face communauté LGBTQ2
 
Le président du Canada – et il n’était pas le seul au parlement mardi – s’est ostensiblement frotté les yeux alors qu’une ovation debout saluait sa demande de pardon aux communautés « lesbienne, gaie, bisexuelle, transgenre, queer et bispirituelle » qui ont fait l’objet de « purges » dans la fonction publique et les forces armées de 1950 à 1990.
 
30 minutes de discours, des embrassades de la part de députés homosexuels : tout était réuni pour une cérémonie larmoyante et aux effets lucratifs certains puisque des dédommagements de 5.000 à 150.000 dollars canadiens sont prévus pour tous ceux qui ont participé à l’action collective contre l’Etat – soit 9.000 personnes, auxquelles de nouvelles victimes pourraient s’ajouter. Au total, plus de 100 millions de dollars.
L’objectif n’est pas tant de réparer des injustices qui ont certes pu être commises que de « normaliser » un peu plus tous les comportements sexuels.