fbpx

Les Anglaises choisissent le sexe de leur enfant aux USA

Les Anglaises choisissent le sexe de leur enfant aux USA

Quinze mille dollars, c’est ce qu’il en coûte aux Anglaises, de plus en plus nombreuses, qui vont aux Etats-Unis choisir le sexe de leur enfant.

Selon le docteur Daniel Potter, qui dirige une « clinique de fertilité » en Californie, leur nombre a augmenté en un an.

Quelques jours après la fécondation de l’ovule, on étudie le code génétique d’une cellule de l’embryon, afin de le conserver ou de le rejeter. En Grande-Bretagne l’opération est encore interdite.

Une précision, à la différence des Indiennes et des Albanaises, les Anglaises choisissent le plus souvent des filles.