fbpx

Les chrétiens moins touchés par le divorce

Les chrétiens moins touchés par le divorce

Des chercheurs de l’Université d’Harvard affirment que la moitié des mariages américains finit en divorce, quelle que soit la confession des époux.

Mais Shaunti Feldhahm, auteur de livres chrétiens sur le mariage, affirme que cette étude est fausse en se fondant sur ses 8 ans d’études sur le sujet.

Elle déclare que seulement 30% des mariages américains finissent en divorce, et que ce pourcentage tombe entre 15 et 20% chez les couples qui se rendent régulièrement à l’église. On aimerait en savoir plus sur ses sources et ses méthodes.