fbpx

Lord Monckton, l’ancien conseiller scientifique de Thatcher, dénonce le climat totalitaire

Lord Monckton climat totalitaire
 
Cachées derrière leur ambition de stopper le réchauffement climatique dû à l’homme, qui s’est arrêté il y a 18 ans si l’on en croit les relevés de températures par satellites, les Nations Unies se sont entendues sur un accord « historique » pour réduire les émissions de gaz dues à l’activité humaine.
 

Climat totalitaire à Lima

 
Lors du rassemblement organisé à Lima, au Pérou, les responsables en charge des questions climatiques de 190 gouvernements ont adopté le plan « non-contraignant » des Nations Unies.
 
Cet accord réclame entre autre, plus de participation financière des contribuables occidentaux pour financer les gouvernements du Tiers-Monde et forcer l’humanité à réduire son « empreinte carbone ».
 
Bien évidemment, les adeptes du réchauffement global assurent que ce plan des Nations Unies ne « contraint » aucun gouvernement à détruire son économie ou appauvrir sa population avec des réductions sauvages et injustifiées des émissions de CO2…
 
Certains affirment également que le plan est là pour sauver la face puisqu’il n’oblige légalement aucun pays à réduire ses émissions de gaz…
 
Mais les personnes réalistes sur la situation climatique avertissent que ces mesures anti-CO2 pourraient mener à un totalitarisme plus dangereux que le fascisme ou le communisme…
 

Lord Monckton dénonce un totalitarisme pire que le communisme et le fascisme

 
« La liberté est notre droit imprescriptible » a déclaré Lord Christopher Monckton, l’ancien conseiller scientifique du Premier Ministre britannique Margaret Tatcher avant de prévenir : « le prochain traité climatique – si celui de Copenhague est un guide – pourrait devenir une plus grande entrave à la liberté que le fascisme et le communisme. Parce que la menace mondiale est la même, avec des régimes totalitaires et des armes à feu soigneusement cachés, pour l’instant ».
 
Il a en outre ridiculisé les théoriciens du réchauffement global et les profiteurs réunis à Lima en affirmant ce que les relevés de températures prouvent : « chaque prédiction des Nations Unies sur le climat a été jusqu’à maintenant spectaculairement fausse ».