fbpx

COMEDIE ROMANTIQUE Magic in the moonlight (la magie sous le clair de lune) Cinéma ♥♥

Magic in the moonlight
 
Le célèbre réalisateur Woody Allen excelle souvent dans la comédie romantique. Un homme et une femme que tout oppose finissent par se rencontrer, s’apprécier, s’aimer. M. Allen, dont l’œuvre est abondante, éclectique, sait son métier. Toutefois, il a diffusé parfois un message matérialiste. Or, ce n’est pas le cas dans Magic in the moonlight, où deux manies sont dénoncées, un rationalisme qui nie toute spiritualité, et tous les sentiments puisqu’ils sont irrationnels, et un spiritisme qui prétend via un médium discuter aussi facilement avec les morts qu’avec les vivants. Le catholique n’apprécie ni l’un ni l’autre, ce duel n’est donc pas gênant. La froideur prétentieuse des rationalistes demeure tout autant insupportable que la comédie des transes médiumniques, pas désintéressée. Les riches crédules en ont au moins pour leur argent, et en effet une demande douteuse crée l’offre. Un magicien, habile illusionniste, rationaliste, enquête donc à la demande d’un de ses amis et confrères sur les prodiges apparents d’une jeune et jolie médium. Si l’intrigue demeure prévisible, elle est menée avec une légèreté de bon aloi. Les décors de la Côte d’Azur, naturels et bien connus, ou costumes des années 1920 justement reconstitués, participent de la recréation réussie d’une atmosphère. L’actrice Emma Stone réussit parfaitement à s’intégrer dans son personnage de délicieuse intrigante, faussement ingénue, et charme le spectateur après les millionnaires. Si l’on sourit constamment, rit parfois, Magic in the moonlight, très agréable, visible par tout public, manque paradoxalement un peu de rythme, sinon de folie joyeuse pour atteindre les sommets du genre.