fbpx

L’archevêque d’Edmonton dénonce la « clause avortement » du programme de jobs d’été du gouvernement canadien

Mgr Smith Canada Clause avortement programme jobs été
 
Mgr Richard Smith a déclaré à la presse que le programme public de subventions pour les jobs d’été pour lycéens et étudiants contient une disposition qui n’est rien de moins qu’un « scandale ».
 
Pour obtenir les subventions, les responsables des entreprises qui désirent embaucher des jeunes doivent cocher une case indiquant qu’ils soutiennent les valeurs d’une charte qui comprend le droit d’accéder à l’avortement et la liberté en matière d’identité et d’expression de genre.
 
Plusieurs sociétés canadiennes en Alberta du Sud ont porté plainte contre cette obligation après avoir omis de cocher la case et s’être vu refuser leur demande.
 
Mgr Smith dénonce la violation des droits constitutionnels des organisations religieuses à la liberté de conscience. « Notre position à cet égard est claire comme de l’eau de roche. Elle ne devrait étonner personne. L’avortement consiste à prendre une vie humaine innocente dans le sein de sa mère, point barre, et donc c’est un mal qui ne devrait pas se produire », a-t-il dit.
 
Faire dépendre des droits ordinaires de l’acceptation de la culture de mort : voilà les prémices d’une nouvelle persécution qui agit au nom du prétexte de tolérance et de la fausse liberté.