fbpx

Inde : Modi condamne enfin les violences religieuses ; réactions mitigées

Le Premier ministre indien Narendra Modi a condamné mardi les violences religieuses perpétrées en Inde, notamment contre les catholiques, alors que 5 églises et une école catholique ont été vandalisées récemment à Delhi. Il a promis d’agir fermement contre les auteurs de ces violences religieuses. « Mieux vaut tard que jamais » ont commenté certains, alors que Modi avait été vivement critiqué pour n’avoir pas réagi tout de suite.
Les commentateurs attendent de voir la suite. Narendra Modi avait fait la même promesse lors de son premier discours au Parlement, sans que rien ne soit fait ensuite pour les empêcher.