fbpx

La Norvège renforce ses liens avec la Chine

Norvège renforce liens Chine

Erna Solberg


 
Premier ministre conservateur de Norvège, Erna Solberg, sera en Chine communiste la semaine prochaine pour sceller la réconciliation entre les deux pays. Oslo et Pékin ont connu une sévère glaciation diplomatique consécutive à l’attribution du Prix Nobel de la paix 2010 au militant des droits de l’homme chinois Liu Xiaobo, emprisonné dans son propre pays après avoir été condamné en 2009 à onze années de détention pour « subversion » alors qu’il venait de cosigner un texte appelant à la démocratisation du régime.
 
En décembre, Chine et Norvège avaient déjà rétabli leurs relations diplomatiques. Les intérêts communs sont importants, en particulier du côté norvégien qui avait vu s’effondrer les exportations de saumon d’élevage vers l’Empire du Milieu, causant une récession historique du secteur.
 
La Norvège dispose aussi d’un domaine arctique important, aux réserves inexploitées susceptibles d’intéresser la Chine. Oslo a refusé de présenter ses excuses à Pékin au sujet de l’attribution du Nobel, mettant en avant l’indépendance de son jury.