fbpx

Nouvel espoir contre le Sida ?

Des scientifiques français ont découvert qu’une enzyme contenue dans l’ADN humain permettait de bloquer l’action du virus du sida. Dans une étude publiée ce mardi dans la revue Clinical Microbiology and Infection, ils décrivent comment cette enzyme a permis à deux hommes infectés d’être « guéris » du Sida.
Les deux patients infectés n’ont jamais été malades et aucune analyse de sang n’avait su le détecter, ils n’ont donc jamais reçu aucun traitement.
Grâce à une analyse, les chercheurs sont parvenus à reconstituer le virus retrouvé dans le génome des patients, ils ont découvert qu’une d’enzyme, l’Apobec, bloquait les informations délivrées par le VIH, l’empêchant de se propager dans l’organisme.