fbpx

Obama met en garde le Premier ministre indien Narenda Modi sur la liberté religieuse

Obama Modi Liberte religieuse Inde
 
« L’Inde ne pourra réussir son développement si elle est minée de l’intérieur par les communautarismes. » C’est l’avertissement que le président américain Barack Obama a lancé au Premier ministre Narenda Modi au terme d’une visite de trois jours en Inde.
 
Devant un auditoire de 1.500 jeunes Indiens, Barack Obama a voulu rappeler que la Constitution indienne est fondée sur la liberté religieuse et doit assurer la possibilité de pratiquer sa foi sans crainte de persécution : « Nulle part ailleurs qu’en Inde il n’est plus important, il n’est plus nécessaire, que ces valeurs fondamentales et la tolérance religieuse soient préservées », a-t-il affirmé.
 
A propos de la « liberté religieuse » et de la « non-discrimination » Obama est allé jusqu’à déclarer que l’Inde serait « freinée dans son chemin vers le progrès tant qu’elle ne réglera pas le problème de ses divisions religieuses ».
 

Modi attaqué suite aux déclarations d’Obama

 
Une déclaration qui n’a pas tardé à faire réagir les opposants indiens à Narenda Modi, connu pour son nationalisme indien et son soutien à une « réhindouisation » du pays.
 
Le porte-parole du parti du Congrès, Randeep Singh Surjewala a déclaré qu’il espérait que le Premier ministre avait « entendu les mots » de Barack Obama et s’opposerait aux conversions forcées à l’hindouisme, devenues récurrentes depuis l’élection de Narenda Modi. Le chef du parti RJD a quant à lui attaqué le Premier ministre indien, affirmant que sa « politique de division » avait attiré les foudres mêmes du président américain…
 

Obama annonce une nouvelle forme d’ingérence sur les questions religieuses

 
Au terme d’une visite sans vague, Barack Obama s’est donc permis une intrusion incroyable dans les affaires intérieures d’un Etat souverain. Une forme d’ingérence en outre totalement nouvelle puisqu’elle porte sur la question religieuse jusque très récemment tabou pour les hommes politiques.
 

Obama parle à l’Inde de réchauffement climatique et de liberté religieuse

 
Après le réchauffement climatique, au sujet duquel Obama a rappelé aux étudiants rassemblés à New Delhi la responsabilité de l’Etat indien, vient la question religieuse. Une chose est claire : cette dernière est maintenant une priorité dans l’agenda politique international.
 
Barack Obama pourrait s’en inspirer et méditer sur la liberté de religion et de conscience des chrétiens dans son propre pays avant de s’ingérer dans les affaires indiennes…