fbpx

COMEDIE/FANTASTIQUE
One Piece Gold •


 
One Piece Gold, soit une seule pièce d’or, est un dessin animé japonais. L’expression renvoie à un épisode mineur de la fin du film, que le curieux découvrira. Ce manga animé relève de la comédie et du fantastique ; il est une forme de parodie des aventures de pirates. Selon nous, il ne s’adresse toutefois pas aux enfants, du fait d’un graphisme parfois inadapté au jeune public. L’équipage du bateau-pirate de Chapeau de Paille, héros principal, décide de faire escale sur l’île-flottante casino nommé Gran Tesoro, soit « grand trésor » en français. Les termes italiens ou anglais abondent dans cet univers, parfois superficiellement japonisés, et toujours prononcés à la japonaise. C’est pourquoi dans toute la mesure du possible, du fait de ce jeu amusant sur les langues, qui se perd assurément au doublage, il faut visionner le film en japonais.
 
L’équipage de Chapeau de Paille est d’abord grisé par les apparences somptueuses de l’île-casino. Les décors ont fait l’objet d’un travail soigné, qui forme un heureux contraste avec le graphisme parfois volontairement caricatural des personnages et des mouvements de cartoons. Il gagne des fortunes au casino de l’île. Cette chance étonnante grise les héros, qui finiront par trop miser et perdre. Personne ne gagne au casino. Les perdants, qui ne peuvent rembourser les sommes énormes prêtées par le casino, sont soumises aux caprices du roi de l’île, Gild Tesoro. Ce personnage aux pouvoirs singuliers assassine les perdants, ou, le plus généralement, les réduit en esclavage pour dettes. Les masses de perdants forment la base du personnel de l’île-casino. Evidemment, l’équipage de Chapeau de paille ne se soumettra pas au tyran de l’île, essaiera de se libérer lui-même, et de libérer tous les esclaves de Gild Tesoro…Et ce, si possible, en s’enrichissant au passage, car s’ils ne sont pas méchants, ils restent des pirates.
 

One Piece Gold : un public restreint d’amateurs manga Chapeau de Paille

 
Pendant les deux tiers du film, l’intrigue se noue, avec ses péripéties, maintient l’intérêt du spectateur. Puis, malheureusement le dernier tiers se limite à une interminable bagarre entre Gild Tesoro et ses sbires, face aux mutins. One Piece Gold peut finir par lasser le public le mieux disposé, sur la longueur, par ses répétitions, extravagances, rebondissements artificiels à n’en plus finir. Toutefois, signalons que dans une salle remplie d’adeptes du manga Chapeau de Paille, le public a été véritablement enthousiaste, applaudissant l’apparition de chaque personnage secondaire, et ils sont nombreux, parfaitement connu de lui – et lui seul. One Piece Gold s’adresse donc à l’évidence surtout à un public restreint d’amateurs. Le simple curieux peut toutefois sans difficulté comprendre l’histoire.
 

Hector JOVIEN

 
One Piece Gold comédie fantastique manga animé