fbpx

L’ONU rejette la paix palestinienne

ONU Rejette Paix palestinienne
 
Le projet de résolution palestinien demandant un retrait israélien des territoires occupés avant la fin de 2017 a été rejeté mardi par le Conseil de sécurité de l’ONU. La paix, oui ; mais manifestement pas aux conditions de l’Autorité palestinienne.
 
En pratique, alors qu’il fallait neuf voix sur les quinze du Conseil de sécurité pour obtenir son adoption, huit Etats-membres (dont la Russie, la France et la Chine) se sont prononcés en faveur de cette résolution, deux – les Etats-Unis et l’Australie – ont voté contre, et cinq (dont le Royaume-Uni) se sont abstenus. Le Nigéria, qui avait annoncé un vote favorable, s’est finalement abstenu sous la pression de Washington. Mais même si le quorum avait été atteint, le texte n’aurait pu être adopté, les Etats-Unis disposant d’un droit de veto.
 

L’ONU avec Israël

 
Comme on pouvait s’y attendre, Israël s’est dit « satisfaite », ce matin, du rejet par l’ONU de la résolution palestinienne. « Tout Israélien qui souhaite une paix avec nos voisins ne peut être que satisfait des résultats de ce vote », a affirmé le vice-ministre des Affaires étrangères, Tzahi Hanegbi. Un propos pour le moins sibylline puisqu’Israël ne tient pas compte de l’avis de ces mêmes voisins.
 
« L’échec de la résolution doit apprendre aux Palestiniens que les provocations et les tentatives d’imposer des mesures unilatérales à Israël ne les mèneront nulle part », a renchéri le ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman. « C’est également une victoire pour l’approche israélienne qui consiste à dire que seules des négociations directes sans condition préalable peuvent permettre, à supposer que cela soit possible, un compromis historique », a considéré Tzahi Hanegbi, un proche du premier ministre Benyamin Netanyahou.
 

Israël rejette la paix palestinienne

 
Pour autant, divers analystes considèrent qu’il ne s’agit que d’une victoire « à court terme », du fait notamment des pressions internationales. Et, de fait, les Palestiniens ont prévenu qu’en cas de rejet de leur résolution ils chercheraient d’autres moyens de parvenir à leurs fins, et notamment de mettre en accusation devant la Cour pénale internationale les responsables israéliens pour « crimes de guerre » à Gaza.
 
Comme on le voit, le conflit entre les Israéliens et les Palestiniens est loin d’être terminé…