fbpx

L’Otan envisage une défense conjointe en cas de cyber-attaque majeure

La rencontre entre le président Obama et les responsables de l’Otan a abouti à la création d’une défense conjointe en cas de cyber-attaque majeure. Une protection contre une éventuelle attaque russe, du type qu’ont connu l’Estonie en 2007 et la Géorgie en 2008. Une attaque contre un seul des 28 pays de l’Otan pourrait alors être considérée comme une attaque contre tous et déclarée telle.