fbpx

Voitures interdites : Anne Hidalgo impose le totalitarisme vert dans Paris

Paris Voitures Interdites Anne Hidalgo Totalitarisme Vert
 
Ce vendredi premier juillet aura été une journée écologique marquante : à partir d’aujourd’hui, les voitures de fabrication antérieure à 1997 sont interdites de circulation à Paris. Et ce n’est qu’un début, le diesel suivra d’ici 2020. Sous la férule d’Anne Hidalgo, le totalitarisme vert s’impose peu à peu.
 
Anne Hidalgo concourt-elle pour le ruban vert de l’élu écologique le plus excessif et le plus borné ? En tout cas elle fait une fixette contre les voitures et fait tout ce qui est en son pouvoir pour en réduire l’usage à Paris. Aujourd’hui, ce sont les véhicules antérieurs à 1997 qui sont interdits. Selon le site AutoScout24, cela devrait toucher quelque six-cent mille voitures et camionnettes dans la région parisienne. Sans compter les deux roues, ceux qui ont été mis en circulation avant 1999 n’ayant plus le droit de rouler, et les poids lourds, camions et bus mis sur le marché avant octobre 2001.
 

L’incroyable usine à gaz d’Anne Hidalgo à Paris

 
Mais comme pour toutes les usines à gaz fièrement imaginées par la folie normative des socialistes et du totalitarisme vert, il existe des exceptions, fourgons, déménageurs, pompiers, camions citernes et voitures de collection. On imagine la besogne des contractuelles chargées de dresser contravention (de 35 à 45 euros).
 
Pour simplifier le tout, les voitures seront interdites du lundi au vendredi de huit heures à vingt heures (on aura le droit de polluer la nuit), mais les poids lourds trop vieux, eux, seront chassés de Paris sept jours sur sept. Des pastilles Crit’Air seront distribués aux voitures méritantes, selon leur degré de vertitude. Leur port sera facultatif, mais obligatoires si l’on entend pénétrer dans les zones dites « à circulation réduite ». En cas de défaut de vignette, l’amende sera de 45 euros. La vignette pourra s’acheter à partir de janvier pour la somme modique de quatre euros cinquante. On le voit, c’est tout simple, à peine contraignant, et absolument pas arbitraire.
 

Voitures interdites et subventions

 
Mais Anne Hidalgo ne serait pas une socialiste fidèle à la manie de réglementation et de subvention qui habite le cœur de toute vraie femme de gauche, si elle n’avait pas prévu aussi un système d’aides pour les habitants de Paris qui souhaitent se débarrasser de leurs vieux véhicules. Les propriétaires de voitures à essence immatriculées avant 2006 et à moteur Diesel immatriculées avant 2011 percevront une aide de 400 euros au maximum pour se déplacer en métro, bus, vélib, ou avec leur propre vélo. Vous me suivez ? Pour les deux roues antérieurs à 2010, une « aide spécifique » va être créée, et les artisans pourront toucher jusqu’à 9.000 euros s’ils achètent une camionnette fonctionnant avec de l’électricité ou du gaz naturel. C’est clair pour tout le monde ?
 

Le totalitarisme vert est un socialisme à visage humain

 
Maintenant, tout cela n’est qu’une mise en jambes. D’ici à 2020, la traversée de Paris sera interdite aux voitures de plus de neuf ans, et seuls les automobilistes les plus méritants, ceux qui auront acquis une pastille verte, pourront rouler sur le pavé de la capitale. C’est à dire que les moteurs Diesel seront interdits. Les heures de circulation ne sont pas encore précisées. Anne Hidalgo est ouverte à toutes les suggestions. Le totalitarisme vert est un socialisme à visage humain.
 

Pauline Mille