fbpx

Le prix de l’environnement des Nations unies revient au système de valeurs indien

Prix environnement Nations unies système valeurs indien
 
Le titre « Champion de la Terre » a été décerné, il y a quelques jours, par les Nations unies non seulement à Emmanuel Macron mais aussi au Premier ministre indien Narenda Modi.
 
« Les lauréats de cette année sont reconnus pour leurs efforts audacieux, novateurs et infatigables visant à résoudre certains des problèmes environnementaux les plus urgents de notre époque », a déclaré le Programme des Nations unies pour l’environnement.
 
Mais Narenda Modi a déclaré hier, jeudi, que ce grand prix de l’environnement revenait non pas tant à lui-même et à ses entreprises qu’au système de valeurs indien qui est précisément de vivre en harmonie avec la nature et de protéger l’environnement…
 
Un « système de valeurs », de fait très promu par nos grandes instances internationales, mais aussi religieuses dans ce grand retour aux vertus fondatrices, essentielles, du paganisme, d’une théologie somme toute écologiste… En témoignera sans doute le futur Synode pour l’Amazonie dont RiTV a fouillé le document préparatoire du Vatican – et il est bien le seul média à l’avoir fait.