fbpx

Retraites et exercices spirituels de saint Ignace. Sermon de Monsieur l’Abbé Beauvais


 
Ce trésor, c’est une grâce, une grâce providentielle accordée à ce chevalier, saint Ignace, converti à Manrèse, a reçu par Notre-Dame elle-même. Ce fut comme de ses mains, dit Pie XI, qu’Ignace reçu ce code si parfait. Nous voulons parler des exercices spirituels qui, selon la tradition, furent donnés du Ciel à saint Ignace. Alors, si les papes se sont plus à souligner l’histoire merveilleuse de ces exercices, et le rôle capital qu’ils ont joués pendant plus de quatre siècles dans la vie des âmes, dans la vie de l’Eglise, ils ont aussi fait remarquer leur origine très providentielle, sinon miraculeuse.
 

Les exercices spirituels de saint Ignace, un trésor de l’Eglise

 
C’est donc un trésor à ne pas négliger, à découvrir, à utiliser. L’Eglise bien sûr a d’autres richesses disent certains. Oui, mais en fait de méthode de retraite, il faut reconnaître humblement que Notre-Seigneur nous en propose une ici qui est incomparable. Et c’est un trésor instamment recommandé par l’Eglise. En effet, depuis leur parution jusqu’en 62, ces exercices ont reçu les louanges enthousiastes de trente-sept papes sur quarante-deux. Depuis leur parution, on dénombre plus de mille documents pontificaux divers émis pour les favoriser, pour les enrichir d’indulgences, pour les recommander. Il ne faut pas, écrit Pie XI, que ce présent appel du Saint Esprit au plus intime des cœurs reste vain, ni cette semence de dons célestes les plus précieux inféconde.
 

Des retraites spirituelles recommandées par beaucoup de saints

 
Et puis, c’est le trésor des saints. Beaucoup d’entre eux ont recommandé ces exercices après les avoir eux-mêmes utilisés pour leur sanctification. Ils sont, écrivait le pape Pie XII, ils sont une arme, une arme providentielle pleine de sagesse, pleine de sagesse céleste qui en ces quatre siècles a obtenu des fruits inestimables de sainteté. Saint François de Sales disait d’ailleurs que ce livre des exercices a sauvé plus d’âmes qu’il ne renferme de caractères. Et saint Charles Borromée trouvait en lui autant de vérité divine que dans tous les autres livres réunis.
 
 
Retraites exercices spirituels saint Ignace Sermon Abbé Beauvais