fbpx

La Russie ferme un musée consacré aux répressions de l’ère stalinienne et situé sur un ancien goulag

Le site de l’ancienne unité du goulag connu sous le nom du camp « Perm-36 », dans l’Oural, accueillait depuis 1992 un musée consacré aux répressions de l’ère stalinienne. Repris en main par l’Etat, le musée ferme ses portes.
Le musée de « l’histoire des répressions politiques » a annoncé lundi dernier l’arrêt de son activité, à cause d’un conflit avec les autorités régionales et le gouverneur nommé par Moscou.
Perm-36 est le seul camp de travail forcé de l’époque des répressions staliniennes à être resté en état avec ses vingt « baraks » de bois pour les prisonniers et ses postes de contrôle.
« Le mémorial ne va pas disparaître, mais les nouvelles autorités ont mis la main sur le musée et en ont complètement changé la nature. Il ne raconte plus Staline et les répressions, ni le goulag », a expliqué Viktor Shmyrov, le directeur du musée, qui dénonce une « décision politique ».