fbpx

La Russie renforce ses liens avec la Chine, malgré la pression occidentale

Russie renforce liens Chine
 
La coopération entre la Russie et la Chine va se renforcer malgré la pression occidentale sur Moscou, a déclaré le ministre adjoint chargé de l’industrie de la défense Dmitry Rogozin, ajoutant que la cause principale n’en était pas les sanctions.
 

Les liens entre la Russie et la Chine

 
« La République populaire de Chine se développe très rapidement aujourd’hui. Dans bien des secteurs elle a atteint un niveau de développement qui est très intéressant pour la Russie. Nous construisons une coopération technologique et industrielle mutuellement bénéfique entre nos pays », a dit Rogozin après la rencontre de mercredi avec le vice-premier ministre chinois Wang Yang à Yekaterinburg, en Russie.
 
Rogozin a noté que les relations avec la Chine auraient même été plus actives sans les «  mesures restrictives » occidentales contre la Fédération de Russie. En même temps, il a souligné que les sanctions n’étaient ni une entrave, ni un encouragement à cette coopération. « Ces relations sont là pour durer, elles répondent aux besoins vitaux de nos pays », a t-il dit.
 

Des accords économiques majeurs entre la Russie et la Chine

 
Le mois dernier, le président russe Vladimir Poutine a rendu une visite d’Etat à la Chine afin de procéder à des échanges de vues avec le président Xi Jinping et de signer un certain nombre d’accords majeurs dans des secteurs économiques variés. Parmi ceux-ci, des accords sur la vente de participations dans des projets russes à des compagnies chinoises, un contrat d’approvisionnement de pétrole selon lequel la Russie pourrait livrer 2,4 millions de tonnes de pétrole non raffiné à ChemChina et un accord inter-gouvernemental concernant un projet à grande échelle de construction aéronautique.
 
Poutine a aussi accueilli à bras ouverts la coopération dans le cadre du projet économique de la Route de la soie sur lequel les deux leaders se sont accordés en mai. Le but du projet lancé en 2013 est de créer un couloir pour le transport, l’énergie et le commerce entre les pays d’Asie et d’Europe.
 

Une coopération russo-chinoise renforcée relativise l’influence occidentale

 
Les deux nations se sont aussi mises d’accord pour que les paiements mutuels se fassent dans les devises nationales afin de faire baisser la dépendance vis-à-vis des aléas extérieurs, a déclaré Poutine aux journalistes – le dollar n’est plus ce qu’il était.
 
Lors d’une conférence de presse à Pékin, Poutine a dit que la commission russo-chinoise sur la coopération par l’investissement avait sélectionné près de 58 initiatives d’une valeur d’environ 50 milliards de dollars qui s’intégreront dans cette coopération et a ajouté que 12 de ces projets sont déjà en cours de réalisation.
 
Le président a également déclaré aux journalistes que bien que les relations entre la Russie et la Chine concernent majoritairement la coopération économique, les deux pays travaillaient aussi ensemble dans d’autres sphères comme par exemple les affaires internationales. Il a souligné que de tels efforts communs « contribuent à la stabilité des affaires du monde » où les vues russe et chinoise « sont soit très proches, soit coïncident ».
 

Patrick Neuville