fbpx

Stephen Hawking met en garde contre les tentatives de communication avec les extra-terrestres

Stephen Hawking contre tentatives communication extra terrestres
 
Le physicien Stephen Hawking est persuadé que nous ne sommes pas seuls dans l’univers. Mais selon lui, l’homme aurait plus à perdre qu’à gagner en entrant en contact avec les éventuels extra-terrestres. Il a voulu mettre en garde l’humanité contre les tentatives de communication avec les aliens qui selon lui pourraient bien être plus intelligents que les hommes et animés de mauvaises intentions. Il dit tout cela dans un nouveau film en ligne, publié au début du mois sous le titre Stephen Hawkings Favourite Places, où le scientifique cloué dans son fauteuil roulant s’offre le plaisir d’un voyage virtuel dans le cosmos.
 
La question des extra-terrestres est de plus en plus agitée dans certains milieux scientifiques. On peut l’aborder du point de vue purement matériel avec une attitude d’ouverture à l’expérience que fournit la constatation concrète d’une réalité : sur ce plan, on peut simplement observer aujourd’hui que rien n’a jamais apporté la preuve de l’existence d’extra-terrestres habitant sur des exoplanètes.
 

Stephen Hawking croit dur comme fer aux extra-terrestres

 
Pour Steven Hawking, donc, ces êtres ont d’autant plus de chances d’être hostiles que leur évolution serait avancée : tel est le corollaire logique de l’idée qu’il avance selon laquelle la Terre serait en danger face à des êtres plus intelligents que l’homme. Autrement dit, non seulement ces extra-terrestres seraient capables de faire le mal, mais leur élévation dans l’ordre de l’évolution – envisagée d’un point de vue purement matérialiste – en ferait presque certainement des populations ennemies. Voilà qui donne à penser.
 
Si l’on aborde la question, en tant que catholique, du point de la foi – qui nous enseigne avec certitude que l’homme est au sommet de l’univers et que le Christ, Dieu et Homme, s’est incarné sur cette terre – on peut imaginer trois types de réponses, dans le cas où l’on envisage l’existence des aliens, entendus comme des êtres semblables à l’homme, faits de matière et d’esprit. Soit ils seraient bons, dans la bonté originelle de leur création. Soit ces hypothétiques êtres intelligents auraient chuté et auraient besoin, comme l’homme, d’être sauvés.
 
Mais on sait qu’il existe des « extra-terrestres », c’est-à-dire des êtres intelligents, créés libres : les purs esprits – les anges et les anges déchus. Ces derniers, on le sait aussi, peuvent se manifester, et il est possible d’entrer en communication avec eux – avec des résultats terrifiants, en effet, puisqu’ils ne veulent que du mal à l’homme. Mais ils n’ont rien à voir avec des « petits hommes verts » vivant sur une quelconque planète…
 
Le matérialiste Stephen Hawking ne pense pas à ceux-là. Pour lui les extra-terrestres ne sont sans doute pas parmi nous mais ils sont bien là, quelque part dans l’univers – assertion qui en l’état actuel relève de l’imagination, et non de la science. Hawking dit : « A mesure que je vieillis, je suis plus convaincu que jamais que nous ne sommes pas seuls. Après une vie passée à me poser des questions, j’ai décidé d’accomplir un nouvel effort global pour avoir la réponse », assure-t-il dans le film.
 

Les tentatives de communication avec les extra-terrestres sont empreintes de danger

 
« Le projet Breakthrough Listen scannera le million d’étoiles les plus proches pour y trouver des signes de vie, mais je sais exactement où il faut commencer à chercher. Un jour, nous pourrions recevoir un signal d’une planète telle Gliese 832c, mais nous devrions faire attention avant de répondre », met-il en garde.
 
Le projet de recherche des signaux radio depuis les étoiles les plus proches ; Gliese 832c par exemple, est à 16 années-lumière de la Terre. Il a été lancé par le milliardaire russe Yuri Milner qui l’a doté de la somme faramineuse de 100 millions de dollars américains.
 
Si des extra-terrestres nous découvrent, craint Steven Hawking, notamment à cause de notre imprudence à signaler notre existence par des signaux envoyés vers l’espace, alors leur civilisation pourrait considérer la nôtre comme inférieure, faible, idéale à conquérir. « Si c’est le cas, ils seront immensément plus puissants et pourraient ne pas nous attribuer plus de valeur que nous n’en voyons chez les bactéries », affirme le scientifique.
 

Stephen Hawking met en garde contre les extra-terrestres

 
Question purement mécanique : ayant potentiellement plusieurs milliards d’années d’avance sur nous, ces aliens seraient forcément plus avancés.
 
Ce discours annihile purement et simplement la question de l’âme humaine, de sa place à part dans l’univers créé, ainsi que celle de la conscience. Pour l’homme, il est normal de combattre une bactérie qui a ses yeux n’est rien. Si l’homme n’est que la bactérie d’un être supérieur, rien ne justifie que sa vie soit respectée, il n’est plus qu’un rouage dans le processus de l’évolution.
 
Ce discours passe aussi à côté de la réalité des intelligences supérieures, des purs esprits dont la réalité est pour le coup attestée par l’expérience humaine et la malveillance établie en ce qui concerne les démons – dont on pourrait même imaginer qu’ils prennent un jour l’apparence d’habitants de l’espace, crédules que nous sommes sans la grâce de Dieu !
 

Anne Dolhein