fbpx

Travail du dimanche : la commission a siégé… dimanche

L’Assemblée nationale était donc au travail ce dimanche, toutes ses infrastructures nécessaires au fonctionnement du travail de la commission chargée d’examiner le projet de loi Macron étant au rendez-vous. Sans l’imposer, le projet tel qu’il est actuellement amendé par la commission laisse aux maires la possibilité de décider de l’ouverture des commerces non-alimentaires jusqu’à 12 dimanches par an de plein droit.
Inutile de préciser que la loi crée de nouvelles usines à gaz pour la définition des zones où les ouvertures du dimanche pourront être plus longues et plus fréquentes.