fbpx

Tunisie : le 24 février dernier, une centaine de salafistes étaient arrêtés

Tunisie salafistes arretes
 
22 morts, de nombreux blessés sont à déplorer après l’attaque islamiste contre des touristes au musée Bardo de Tunis.
 
Le 24 février dernier, le ministère de l’Intérieur tunisien annonçait qu’une centaine de personnes soupçonnées d’islamisme militant avaient été arrêtées lors d’opérations de contre-terrorisme menées dans tout le pays. Cela n’a pas empêché le bain de sang.
 
Le porte-parole du ministère avait alors affirmé que certaines cellules démantelées préparaient des attaques contre des bâtiments du gouvernement ou des forces de sécurité dans les villes principales de la Tunisie. Tous étaient décrits comme des « militants salafistes ».
 
Une information qui montrait la radicalisation en cours au sein de la communauté salafiste, après l’annonce par le gouvernement de la suppression de plusieurs groupes salafistes tels que Ansar al-Sharia et la Ligue de Protection de la Révolution.