fbpx

Vers une Union du Proche-Orient ?

Vers une Union du Proche-Orient

 
L’Union européenne a été crée pour mettre fin aux conflits qui secouaient périodiquement le Vieux Continent, on le sait bien. Les guerres et massacres du Proche et du Moyen-Orient continuent, quant à eux : pourquoi ne pas instaurer une Union semblable plaçant sous une seule autorité les populations vivant jusqu’en Turquie, en Egypte ou en Libye ?
Il s’agirait là d’un projet du Council on Foreign Relations, toujours prompt à promouvoir la régionalisation mondiale en vue d’une globalisation facilitée. Sans que l’on ait accès à un projet ouvertement défendu, on peut noter la proposition faite par un membre influent du CFR, Mohamed « Ed » Husain, dans un article publié conjointement par le site de l’organisation mondialiste et par le Financial Times, de rassembler Arabes, Turcs, Kurdes et autres groupes de la région au sein d’une union calquée sur l’UE. Cela répondrait, écrit-il, de chercher au plan régional des réponses à des problèmes qu’aucun pays ne peut résoudre seul : « terrorisme, pauvreté, chômage, sectarisme, problème des réfugiés, pénurie d’eau ».
Il s’agirait même de recréer ce qui manque aujourd’hui, selon Husain : un sentiment d’appartenance, d’existence en tant que peuple.
Bien sûr, il ne s’étend pas sur tous les problèmes que l’UE n’a pas su régler, et encore moins sur ceux qu’elle a créés.
Reste aussi une autre question, gravissime, cruciale par les temps qui courent : quelle place, dans une Union arabo-turco-moyen orientale, pour les chrétiens ? Massacrés ou dhimmis, nous souffle l’histoire. Cette Union-là serait une union musulmane… quand Attali nous annonce que l’Europe se sera pas un “club chrétien”.