fbpx

USA : les fonds de pensions n’en finissent pas de chuter

USA fonds de pensions chute
 
Le 23 septembre dernier, Moody’s affirmait, malgré la progression de 6% de l’encours des 300 plus importants fonds de pension au niveau mondial, que les régimes de retraite manquaient désormais de 2 milliards de dollars pour distribuer toutes les allocations promises à leurs bénéficiaires.
 
Mardi dernier, le juge des faillites américain Christopher Klein a surpris en annonçant que la ville de Stockton allait annuler son contrat avec le système de retraite des employés publics de Californie (CalPERS), prévu par le plan de réorganisation chargé d’éviter la faillite mis en place il y a deux ans. CalPERS a immédiatement jugé illégale cette décision.
 
Le système gère 300 milliards de dollars de fonds pour les employés municipaux et avait déjà tenté d’annuler une décision similaire lors de la faillite de la ville de Détroit.
 

La chute généralisée des fonds de pension

 
Ces deux décisions pourraient donner des idées à d’autres villes au bord de la faillite qui cherchent un moyen de redevenir solvables après avoir mis en place des pensions et services médicaux excessivement généreux…
 
Depuis les investissements énormes faits en 2004, la progression de l’argent dépensé sans être possédé par ces fonds de pension n’a cessé d’exploser à cause d’engagements disproportionnés.
 
Ces fonds de pension brassent des milliers de milliards de dollars et leur faillite déclencherait un tremblement de terre mondial ; or les pays occidentaux, dont la natalité est catastrophique, font face aux mêmes menaces.