fbpx

FANTASTIQUE X-Men : Apocalypse ♥♥


 
X-Men : Apocalypse est un film de super-héros réussi, qui s’adresse avant tout, sinon exclusivement, aux amateurs de ce sous-genre du fantastique, confinant à la science-fiction. Des surhommes, aux pouvoirs prodigieux, variés, s’affrontent : les bons, les super-héros affrontant les mauvais, les super-méchants. Il est fondamental de respecter cette règle de base du sous-genre. Ainsi, pour l’avoir délibérément rejetée, les récents Batman vs Superman ou Captain America : Civil War ont été des échecs artistiques monumentaux.
 
Les X-Men, les super-héros, sont des mutants, c’est-à-dire des humains porteurs du mystérieux gène X muté, ce qui leur confère des pouvoirs surprenants. Ils sont associés, autour d’une école spéciale, pour protéger l’humanité des super-méchants. Les X-Men participent de la culture populaire américaine depuis des décennies. Leurs aventures s’étendent sur des milliers de bandes dessinées, des centaines de dessins animés – dont certains, récents, sont diffusés régulièrement sur France 4 –, et de nombreux films. Il existe donc une forme de mythologie des X-Men, au corpus général parfaitement connu des amateurs, ce qui n’exclut pas, comme ici dans X-Men : Apocalypse des variations significatives. Les initiés comprennent absolument tout, mais les autres peuvent suivre sans difficulté le film.
 

X-Men Apocalypse : une excellente œuvre de distraction

 
Apocalypse est le nom d’un super-méchant très ancien, dont la séquence d’ouverture du film montre la présence centrale dans l’Egypte ancienne. Cet extraterrestre possède une certaine forme d’immortalité, en habitant avec son esprit une succession de corps. Son grand moment de vulnérabilité, chose déjà admise par les anciens égyptiens, se trouve dans ce moment de transfert de conscience. Il se prend pour un dieu, tout en professant le matérialisme techniciste le plus strict. Il en résulte une impiété et un orgueil incommensurable. Apocalypse est de ces super-méchants purs dans leur méchanceté, tout en possédant un minimum de cohérence, que le public aime détester le temps d’un film. Apocalypse ambitionne évidemment de provoquer des catastrophes géologiques majeures sur la Terre, en usant des capacités d’autres super-méchants, afin de détruire les civilisations, d’exterminer 90 % de l’espèce humaine, et de réduire les survivants à sa complète merci. Les X-Men font tout pour l’empêcher d’accomplir ses funestes desseins.
 
X-Men : Apocalypse reste fondamentalement une œuvre de distraction, et excelle dans ce genre. On déplorera tout au plus quelques longueurs, mais qui ne nuisent pas à la dynamique générale du film.
 

Hector Jovien

 
XMen Apocalypse fantastique film