fbpx

La persécution des chrétiens augmente partout dans le monde, particulièrement au Moyen-Orient

chrétiens Moyen-Orient persécution
 
Les chrétiens du Moyen-Orient subissent une persécution jamais égalée depuis au moins un millénaire selon une récente étude du think-tank américain Pew Research Center. L’étude montre que cette persécution est à l’origine d’une hémorragie inquiétante dans la région puisque la proportion de chrétiens est passée de 14 à 4 % ces dernières années.
 

L’Etat islamique au Moyen-Orient

 
L’une des responsabilités majeures revient à l’expansion spectaculaire de l’Etat islamique dans la région, qui considère les chrétiens comme ses ennemis mortels, notamment en raison des politiques menées dans les pays musulmans par les « croisés », c’est-à-dire les pays occidentaux culturellement chrétiens – mais politiquement maçons. Mais les chrétiens orientaux n’avaient malheureusement pas attendu l’Etat islamique pour subir des persécutions, comme le prouve la diminution alarmante de la communauté que souligne le rapport du Pew Research Center.
 

Deux tiers des 1,5 millions de chrétiens Irakiens ont fui les persécutions depuis 2003

 
La semaine dernière, le New York Times publiait un rapport sur la présence chrétienne au Moyen-Orient et précisait qu’il ne reste qu’un tiers des 1,5 million de chrétiens qui habitaient encore l’Irak en 2003, juste avant l’invasion américaine. En Syrie, ce sont 200.000 des 600.000 chrétiens qui ont fui le pays depuis le début de la guerre, alors que la Syrie était le pays de la région dans lequel l’émigration chrétienne était la plus faible.
 
Lundi dernier, c’était The Guardian qui publiait une étude sur le même sujet, appliqué cependant au monde entier. Il citait notamment une étude du Pew Research Center datée de 2014, qui révélait que les conditions de vie – ou parfois même de survie – des chrétiens s’étaient « détériorées » dans 55 pays au minimum. Cette situation alarmante a d’ailleurs poussé le pape François à parler de « génocide » contre les chrétiens dans le monde : « Dans cette troisième guerre mondiale qui s’organise petit à petit, nous constatons qu’une forme de génocide est en train de se mettre en place, et qui doit finir », a-t-il déclaré lors de son voyage en Amérique du Sud.
 

Les groupes islamistes que l’Occident laisse prospérer sont une menace mortelle pour les chrétiens

 
De son côté, la Commission sur la liberté religieuse dans le monde (USCIRF), qui conseille le gouvernement américain, a dressé une liste de huit pays sources d’inquiétudes particulières. Sur ces huit pays, sept ont une population majoritairement musulmane. L’organisme a affirmé qu’il était urgent de détruire les groupes islamistes comme l’Etat islamique ou Al Qaïda pour combattre la persécution religieuse dans le monde.
 
Au Moyen-Orient, « la chrétienté subit une menace existentielle », a conclu Anna Eshoo, député démocrate américaine. Un constat qui s’applique également à l’Afrique où la montée en puissance de l’organisation islamiste Boko Haram menace dramatiquement les chrétiens, pourtant nombreux.
 
Une disparition qui ne semble pas inquiéter l’Occident, qui prétend se battre avec acharnement contre des groupes islamistes qui ne cessent au contraire de prospérer. Il faut dire que la présence chrétienne est reconnue par tous comme une condition sine qua non de paix dans ces régions, ce qui n’est peut-être pas le but recherché par la « communauté internationale ».
 

Béatrice Romée