fbpx

« Pilleurs de sable » : la ruée vers l’or jaune


 
 
Quand il n’est pas, de façon « légale », ramassé à la pelle, quand il n’est pas aspiré dans la mer au moyen de bateaux-dragueurs, le sable est pillé. Depuis quelques années, les fabricants de béton, les cimentiers, les entreprises de l’industrie agro-alimentaire, les fabricants de verre se ruent vers le sable. Les pays émergents, la Chine, construisent partout, les demandes explosent.
 

La ruée vers l’or jaune

 
Les carrières ont pour la plupart été exploitées. Parce qu’on les ferme les unes après les autres, le sable de mer est devenu « l’or jaune » facile à prendre. En dehors des coûts de « ramassage », le sable est donné. La disparition de millions de tonnes de sable chaque année menace le littoral car les dunes de sable en mer disparaissent. Tout le littoral français est concerné. Dans les côtes d’Armor, en Bretagne, un projet d’extraction de sable fait hurler la population toute entière.
 
Reportage Armel Joubert des Ouches