fbpx

70 % des Républicains contre la primaire

70 Républicains contre primaire
 
Après l’échec de François Fillon à l’élection présidentielle, Bernard Accoyer, secrétaire général des Républicains, a décidé d’envoyer un « questionnaire de la refondation » aux quelque 40.000 adhérents du parti, dont les réponses se sont étalées entre le 26 juillet et le 15 septembre.
 
Le résultat en est clair : 70 % des adhérents du parti ne veulent plus du système des primaires pour désigner le candidat à l’élection présidentielle – pas plus que pour tout autre scrutin. Un second chiffre précise la principale raison de ce désaveu. En effet, 76 % des Républicains estiment que « le climat des affaires » est directement responsable de « l’échec de la droite ». Or l’ouverture du système de la primaire à tous, à droite comme à gauche, facilite clairement cette atmosphère délétère…
 
On peut comprendre les militants, le système ayant à l’évidence constitué une faille dans la dernière campagne présidentielle. Et pas seulement à droite, puisque le Parti socialiste en a également souffert. Obligé de se rabattre sur un frondeur du fait de l’échec de ses candidats naturels, et du défaut de François Hollande, il a finalement été contraint de soutenir Macron.
 
En fait, en émiettant les voix des candidats les plus évidents, et en faisant émerger tout un tas de petits candidats, le système de la primaire privilégie un candidat de consensus qui n’est sans doute pas l’animal politique nécessaire à la victoire. Reste à trouver un chef naturel pour 2022…