fbpx

L’administration Obama fait la promotion des voitures sans chauffeur

administration Obama promotion voitures sans chauffeur
 
Elle a présenté lundi un guide de bonnes pratiques qui visent explicitement à accélérer leur arrivée sur les routes et leur commercialisation. Une réglementation en quinze points vise notamment à obliger les constructeurs à partager leurs données et les résultats de leurs essais avec le gouvernement.
 
Il s’agit d’instituer un contrôle serré des entreprises comme Tesla, Uber, Mercedes, Ford, General Motors et Google qui travaillent sur les voitures sans chauffeur, et en même temps, selon la Maison-Blanche, de rassurer le public refroidi par la mort en mai d’un automobiliste conduisant une berline Tesla dont le pilotage automatique était activé.
 
Mais dans le même temps ce contrôle permettra d’accélérer l’homologation de ces véhicules qui bénéficieront d’une autorisation préalable généralisée dès lors qu’ils seront conformes aux normes fédérales. L’intervention de l’administration Obama constitue donc également un coup de pouce à l’arrivée dans la vie réelle de cette forme d’intelligence artificielle.