fbpx

Angela Merkel ne veut pas d’un retour au monde « pré-mondialisé »

Angela Merkel contre retour monde pré mondialisé
 
Alors que l’Allemagne assume la présidence du G20, le chancelier a déclaré qu’il était hors de question de revenir aux temps d’avant la mondialisation.
 
Elle a fait cette promesse – ou menace, c’est selon – sur le site officiel de la chancellerie, dans le cadre d’une vidéo hebdomadaire.
 
Mme Merkel est bien obligée de reconnaître les « problèmes » liés à la globalisation : « Nous pouvons avoir une influence sur le chemin que prendra la globalisation, établir des règles et mettre les hommes en son centre. »
 
Le libre-échange sévèrement contrôlé par des règles, c’est amusant, non ?
 
Ben oui. Les institutions mondialistes ne cessent de dénoncer la désaffection mondiale à l’égard de la mondialisation, en tout cas de la part de ceux, si nombreux, qui y perdent.
 
Concert de plus en plus unanime, qui généralement s’achève sur un appel plus ou moins explicite à la socialisation mondiale.