fbpx

L’OMS annonce l’arrivée du virus Zika en Europe pour cet été

Risque « faible à modéré », selon l’Organisation mondiale de la santé, mais on ne doute pas que dans les régions visées, infestées par le moustique Aedes, l’île de Madère et le nord-est de la mer Noire, le discours alarmiste sur la contraception pour éviter les malformations fœtales sera à l’ordre du jour.
 
La directrice régionale de l’OMS pour l’Europe, Zsuzsanna Jakab, a fait savoir que les pays les plus exposés doivent impérativement engager des politiques de santé publique destinées à « prévenir une flambée épidémique de grande envergure ».
 
Ces derniers mois, le virus Zika considéré jusqu’alors comme une maladie bénigne a été promu au rang d’urgence de santé publique, justifiant des demandes de légalisation de l’avortement dans les pays où celui-ci n’est pas autorisé en cas de malformation congénitale.