fbpx

Anti-virus non chinois : Pékin part en guerre

Symantec et Kaspersky Lab, fabricants américain et russe de logiciels de sécurité, ont confirmé que le gouvernement chinois entend restreindre ses achats de logiciels auprès de compagnies étrangères en les excluant de la liste autorisée de fournisseurs d’anti-virus. Pour l’heure la restriction ne concerne que les organisations publiques centrales.