fbpx

Approbation par Israël d’un espace de prière mixte au mur des Lamentations

Approbation Israël espace prière mixte mur Lamentations

Membres du groupe “Les femmes du mur” s’adressant aux médias après l’obtention de l’approbation.


 
Dimanche dernier, le gouvernement d’Israël a voté la création d’une esplanade de prière ouverte à la fois aux hommes et aux femmes à côté des espaces réservés respectivement aux hommes et aux femmes au mur des Lamentations. Cette approbation constitue une concession aux juifs non orthodoxes. Le nouvel espace se situera au pied de vestiges du mur occidental de Jérusalem physiquement séparées de celles où se situent les deux esplanades non mixtes actuelles, gérées par les ultra-orthodoxes.
 
Les courants plus libéraux du judaïsme auxquels adhèrent la majorité de la diaspora, s’irritaient depuis plus d’un quart de siècle de la non-mixité. Le groupe Les femmes du mur, qui s’inscrit dans le courant du judaïsme libéral, se battait depuis des années pour obtenir le droit de prier avec les hommes – au prix d’échauffourées occasionnelles et d’interventions policières.
 

Le gouvernement d’Israël donne raison aux “Femmes du mur”

 
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que le vote avait pour but de trouver un « compromis sur le sujet sensible d’un lieu qui est censé unir l’ensemble du peuple juif ».
 
Selon le projet approuvé par le cabinet du Premier ministre par 15 voix contre 5, c’est un ancien site archéologique qui sera transformé en esplanade où hommes et femmes puissent prier ensemble librement. Pour la militante – et « rabbine » Susan Silverman de Femmes du mur, « c’est un jour de très grande joie ».
 

Approbation d’un espace de prière mixte au mur des Lamentations

 
Un responsable israélien a déclaré que la construction de la nouvelle esplanade prendrait au moins un an. A la différence des esplanades « orthodoxes » du mur des Lamentations, elle ne sera pas administrée par un rabbin rémunéré par l’Etat, mais par un comité supervisé par Natan Sharansky. Le règlement de l’esplanade permettra la tenue de rites de passage à l’âge adulte pour les garçons et les filles (respectivement bar-mitzvah et bat-mitzvah).
 
Doucement mais sûrement, la révolution du judaïsme libéral des Rothschild avance même au sein des frontières d’Israël.
 

Nicklas Pélès de Saint Phalle