fbpx

Sous l’impulsion de Xi Jinping, les étudiants de Chine recherchent l’assimilation du marxisme

assimilation marxisme étudiants Chine impulsion Xi Jinping 
 
Professeurs et étudiants de l’université de Pékin en sont d’accord : c’est grâce à l’impulsion de Xi Jinping qu’ils ont trouvé l’inspiration pour rechercher une meilleure assimilation du marxisme. Le président chinois, qui est également le premier secrétaire du Parti communiste de la Chine, a provoqué cet enthousiasme en déclarant au cours d’une conférence, mercredi, que l’idéologie directrice du PC doit être promue sur les campus, dans les salles de classe et parmi les élèves et étudiants de tous âges.
 
La conférence s’est tenue à l’université de Pékin (PKU) en vue de la « Journée de la jeunesse » en Chine et du 120e anniversaire de cette institution créée bien avant que le communisme n’abatte sa chape de plomb sur l’Empire du milieu, que l’on fête tous deux ce 4 mai.
 
La PKU, explique le site Internet anglophone sous contrôle du Parti globaltimes.cn, est le berceau du marxisme en Chine. C’est là que naquit le mouvement du 4 mai qui allait contribuer, dès 1919, à la fondation du PCC, dans le contexte du Nouveau mouvement culturel qui a surgi à l’époque de la Révolution d’octobre en Russie, sur fond de nationalisme chinois.
 

Xi Jinping a invité les étudiants à une meilleure assimilation du marxisme

 
Alors que le pays reste aujourd’hui sous contrôle communiste, l’université de Pékin se glorifie d’avoir mis en place la première Ecole du marxisme de Chine, complétée en janvier dernier par un nouvel institut de recherche sur la « Pensée de Xi Jinping » sur « le socialisme à caractéristiques chinoises pour une nouvelle ère ».
 
De quoi plaire au président chinois, de plus en plus autocratique (si ce mot a un sens dans un pays communiste) et en tout cas, comme cela s’est le plus souvent produit dans les pays appliquant le marxisme-léninisme, soucieux de concentrer un maximum de pouvoir entre ses mains. Xi Jinping a donc rendu visite à l’école du marxisme, inspectant notamment une exposition sur la recherche et l’enseignement de celui-ci qui bien sûr, comprend la diffusion de sa « Pensée » désormais obligatoire.
 
Le président chinois a profité de l’occasion pour dire que toutes les écoles du marxisme des différentes universités chinoises – celle de Pékin n’est pas la seule – se doivent de suivre une orientation politique et des principes d’enseignement bien définis. Il faut « consolider » le marxisme en tant qu’idéologie de référence, a-t-il insisté.
 

Une impulsion en faveur des textes fondateurs du communisme en Chine

 
Un professeur de ladite école de PKU, Zhang Huifeng, a fait part à la presse de l’enthousiasme qu’a inspiré le discours de Xi à tous ses collègues du corps enseignant : ils y voient une véritable feuille de route pour mieux « cultiver » la jeunesse. « Les éléments du marxisme doivent être intégrés à l’éducation morale qu’assurent les universités afin d’apprendre à nos étudiants à lutter pour les idéaux du marxisme et le bonheur de l’humanité. A l’avenir, l’éducation du marxisme devra être reflétée dans l’ensemble des curriculums », a-t-il déclaré.
 
Pendant ce temps-là, des étudiants de Guangzhou dans la province du Guangdong au sud de la Chine, de concert avec des étudiants internationaux qui fréquentent l’université de Jinan, ont entrepris de réciter le livre de Xi Jinping, La gouvernance de la Chine, en chinois et en anglais : les 600 clips audio réalisés seront accessibles au grand public par le biais d’une application mobile.
 
Par ailleurs, pour célébrer le 200e anniversaire de la naissance de Karl Marx, la station de radio Huacheng FM, entamera ce samedi la diffusion de la récitation du Manifeste du parti communiste par une vingtaine de membres du parti sélectionné parmi les organisations gouvernementales de Guangzhou.
 

Anne Dolhein