fbpx

Une assurance santé néerlandaise refuse de rembourser le meilleur médicament pour un petit patient

Le petit Laurens souffre d’un trouble du métabolisme rare GSD-3, pour lequel un médicament cher est indiqué. Mais l’assureur Menzis l’a refusé, dénonce un pédiatre de Groninque, au motif que la Ritaline, également prescrite pour cette affection, coûte 1.000 euros de moins par an. La Ritaline provoque une baisse de l’appétit qui peut avoir des conséquences mortelles dans le cas de Laurens, raison pour laquelle le garçon n’en prend plus. Pendant six mois, le médicament plus onéreux a été pris en charge par un modeste fonds de l’hôpital qui suit l’enfant. Menzis s’abrite derrière le fait qu’il n’est pas remboursé par la couverture de base.