fbpx

Bangladesh : la condamnation à mort d’un chef musulman transformée en prison à vie

La Cour suprême du Bangladesh en a décidé ainsi alors que cet homme, président du parti islamiste Jamaat-e-Islami, avait été condamné en mars 2013 pour crimes contre l’humanité.
 
De violentes protestations avaient suivi sa condamnation, faisant 80 morts et près de 200 blessés.
 
L’opposition dénonce une décision politique.