fbpx

Le bon grain et l’ivraie
Sermon de Monsieur l’abbé Xavier Beauvais pour le 25ème dimanche après la Pentecôte


 

La parabole du bon grain et de l’ivraie (Mt 13, 24-30) : Dieu ne permet le mal que pour un plus grand bien

 
“La sagesse de Dieu n’a permis le mélange de l’ivraie et du bon grain, des bons et des méchants dans l’Eglise, que pour ménager aux uns et aux autres des moyens de conversion ou des occasions de mérite. Et lorsque les serviteurs du père de famille, touchés des scandales qui déshonorent son royaume, lui demandent qu’il leur permette d’arracher l’ivraie que l’homme ennemi a semé dans ce champs divin, il condamne leur zèle et il leur fait entendre que ce mélange, qui paraît si injurieux à sa gloire, a néanmoins ses raisons et ses usages dans l’ordre admirable de sa Providence. … Un homme juste, c’est un présent du Ciel.”
 

Le bon grain et l’ivraie. Sermon de Monsieur l’abbé Xavier Beauvais pour le 25ème dimanche après la Pentecôte (5ème dimanche après l’Epiphanie, le 6 novembre 2016)

 
bon grain ivraie sermon abbé Beauvais