fbpx

Le conseil des oulémas d’Indonésie émet une fatwa contre les décorations de Noël

conseil oulémas Indonésie fatwa décorations Noël
 
Le conseil des oulémas de d’Indonésie (MUI) vient de décréter par sa fatwa 56/2016 que toute utilisation des décorations de Noël rappelant une tradition étrangère à l’islam est interdite, « haram ». Le texte présente une critique violente de l’atmosphère de Noël qui selon les leaders islamiques indonésiens « envahit » le domaine public et qu’il qualifie de « culture étrangère à laquelle nous ne devons pas nous mêler ». Aucun croyant musulman n’est autorisé à vendre ou acheter des produits liés à Noël, ni à porter de tels accessoires.
 
« Des images religieuses et des accessoires sont utilisés délibérément pour rendre visible l’identité d’une certaine religion et pour représenter sa tradition et ses rituels. Pour cette raison, l’utilisation d’accessoires non islamiques est contraire à la loi, tout comme l’est le fait de demander à des musulmans de les porter », assure Hasanuddin, le chef du conseil des oulémas.
 
Un environnement ouvertement chrétien « fait un très grand tort à la foi des gens », estime-t-il.
 

Les décorations de Noël sont haram, selon les oulémas d’Indonésie

 
Le corollaire logique de cette fatwa est qu’un environnement ouvertement islamique est de nature à porter atteinte à la foi des non-musulmans : autrement dit, dans les pays de tradition chrétienne, la visibilité de l’islam est supposée affaiblir les croyances des « infidèles ». Il serait bon d’y réfléchir sous nos latitudes.
 
Ce ne sont pas seulement les images religieuses traditionnelles – crèches et autres représentations de la Vierge Marie, de saint Joseph et de l’Enfant Jésus – qui rencontrent la colère des responsables musulmans. La nouvelle fatwa décrète qu’il est « haram » de se déguiser en Père Noël ou d’exposer des décorations traditionnellement associées à la fête chrétienne.
 

Les décorations de Noël, un danger pour la foi islamique selon le conseil des oulémas

 
Il faut noter qu’il ne s’agit pas d’une décision gouvernementale en Indonésie. Mais la fatwa rend compte, selon International Christian Concern, « de l’assurance croissante d’un sous-groupe islamique radical qui augmente la pression publique afin de faire adhérer à la loi islamique “conservatrice” ». Une telle fatwa pourrait être utilisée pour justifier des attaques ou des discriminations à l’égard des non musulmans pendant la période de Noël, craint le groupe de défense des chrétiens.
 
Le 15 décembre dernier, des membres du Front des défenseurs de l’islam ont ainsi pris d’assaut une agence d’automobiles dont les employés avaient été invités à porter des vêtements en lien avec le thème de Noël. Le Front islamique milite pour une application étendue de la charia en Indonésie qui à l’heure actuelle, hors certaines zones où elle est pleinement appliquée, ne la retient que pour les affaires civiles entre musulmans.
 
Le mois dernier, rappelle Breitbart, une foule de 150.000 manifestants musulmans à réclamer la peine de mort pour le gouverneur de Jakarta : son seul crime est d’être chrétien.
 

Anne Dolhein