fbpx

Deux partisans de Trump menacés d’expulsion dans une université du Massachusetts

Deux partisans Trump menacés expulsion université
 
Les deux étudiants avaient osé célébrer la victoire de leur « cheval » en présence de condisciples partisans de Hillary Clinton.
 
Edward Tomasso et Parker Rander-Ricciardi s’étaient hissés sur une camionnette portant un drapeau Trump et avaient crié leur satisfaction, allant jusque sur les allées du campus de la faculté féminine Wellesley College, là où Hillary Clinton a fait ses études.
 
C’est une étudiante qui a dénoncé les deux hommes, notant particulièrement qu’ils étaient passés devant une maison communautaire abritant des étudiantes noires (ségrégation ?), alors que les femmes de Wellesley « sont en deuil ».
 
Les deux jeunes hommes ont déjà été expulsés de leur fraternité, et se trouvent menacés de sanctions disciplinaires au sein de leur propre collège, non pour avoir circulé chez les dames mais pour « racisme » et « comportement dégradant à raison du genre ». La police pourrait être impliquée dans l’enquête.
 
Tomasso a publié des regrets officiels sur sa page Facebook, reconnaissant son « terrible manque de jugement », et la « douleur » qu’il a pu infliger et dont il se sent « responsable » alors même qu’il assure n’avoir eu ni gestes ni paroles déplacées.
 
Un joli morceau d’autocritique. Et particulièrement peu adapté aux temps qui courent : les deux jeunes hommes auraient pu prétendre s’être sentis femmes, et pourquoi pas lesbiennes et noires, pendant leur virée triomphale !
 
Deux partisans Trump menacés expulsion université