fbpx

En Chine, les écoles primaires de l’Armée rouge inculquent le patriotisme et le communisme aux enfants

écoles armée rouge patriotisme communisme enfants
 
Le Global Times, organe de presse anglophone du Parti communiste chinois (PCC), publiait mardi un long article vantant l’expansion des écoles primaires dites « de l’Armée rouge ». Il y aurait désormais 233 écoles de ce type en République populaire de Chine, où les enfants apprennent à glorifier les grandes figures de l’Armée rouge chinoise et du communisme chinois, comme par exemple le plus grand criminel contre l’humanité de l’histoire du monde (en tout cas en termes de nombre de victimes), Mao Zedong (ou Tsé-Toung, comme on l’écrivait jadis en français). Cela ne doit toutefois pas surprendre dans un pays qui interdit aux enfants de se rendre à l’église et qui leur enseigne dès le plus jeune âge la pensée du grand dirigeant actuel, c’est-à-dire la pensée de Xi Jinping dont le PCC cherche à développer le culte de la personnalité. Le communisme chinois a ses particularités, et l’on se demande parfois s’il s’inscrit davantage dans la tradition de Marx ou dans celle de l’ancienne Chine impériale, mais il n’empêche que les élèves de ces écoles de l’Armée rouge, outre qu’ils glorifient Mao Zedong et les martyrs de la Révolution, portent l’uniforme à l’étoile rouge et apprennent à être de bons communistes.
 

La tradition de l’Armée rouge utilisée pour transmettre « les gènes révolutionnaires » à la jeune génération d’enfants en Chine

 
Il s’agit, nous apprend le Global Times, d’un projet de portée nationale dont le but est « de transmettre les gènes révolutionnaires tout en améliorant les conditions d’enseignement pour les régions pauvres de la Chine qui étaient autrefois des bases révolutionnaires ». Ces écoles couvrent désormais « les bases révolutionnaires dans 29 provinces » et continuent d’étendre leur présence grâce aux dons venant « principalement de révolutionnaires ou de soldats et de leur famille » et d’entreprises, mais aussi des subventions publiques du conseil national chargé de superviser ce grand projet, des collectivités locales et même de l’armée.
 

Patriotisme et communisme au centre de l’éducation donnée par les écoles de l’Armée rouge

 
La thématique de l’Armée rouge imprègne tous les enseignements délivrés par ces écoles, des reproductions de scènes de batailles aux entraînements paramilitaires en passant par les chants nationalistes-communistes et les mathématiques où les enfants doivent résoudre des problèmes de calcul des kilomètres parcourus pendant la Grande Marche, car « le but est d’insuffler l’esprit de la Longue Marche dans l’ensemble du processus d’éducation scolaire ». Le projet des écoles de l’Armée rouge a été lancé il y 10 ans par un ancien président de la Conférence consultative politique du peuple chinois, assemblée consultative de la République populaire de Chine dominée par le PCC, et par des familles de « pionniers de la révolution », « pour propager le patriotisme chez les jeunes Chinois ».
 

Olivier Bault