fbpx

Les écoles de Los Angeles déclarées « zones sûres » pour les élèves immigrés

Le district scolaire de Los Angeles a décidé que ses infrastructures constitueraient des « sanctuaires » pour les enfants d’immigrés clandestins : les agents de l’immigration et des douanes américaines ne pourront y pénétrer sans l’accord du directeur. Le vote est intervenu après que l’administration Obama a renforcé ses contrôles des immigrés clandestins. Le district scolaire craint que certaines familles ne gardent leurs enfants chez elles de peur qu’ils ne soient déportés.
 
Environ 10 % de la population de Los Angeles se trouvent sans documents, la moitié des élèves scolarisés étant des Latinos.