fbpx

Un tiers des étudiants en médecine se dopent pour booster leurs performances intellectuelles

Une enquête menée en France annonce que les candidats au diplôme qui repose sur la restitution des cours tentent d’augmenter leurs capacités de mémorisation par la caféine concentrée, la Ritaline, les corticoïdes, parfois même une ligne de cocaïne ou de l’ecstasy pour 5,2 % des étudiants sondés. Et ça fait de bons médecins ?