fbpx

L’Europe poursuit la Norvège pour discrimination contre les pères dans le cadre du congé parental

Europe poursuit Norvège discrimination contre pères congé parental
 
La Norvège ?! Ce pays si engagé dans les avancées progressistes de tous ordres ?! Oui, le gouvernement norvégien va bien être poursuivi en justice par l’organe de contrôle de l’Association européenne de libre-échange (AELE), l’ESA, pour discrimination contre les pères dans le cadre du congé parental.
 
En effet, l’admissibilité des pères à demander le congé de paternité dépend de la situation d’emploi de la mère de leurs enfants. Les pères n’ont droit aux prestations parentales que si les mères travaillent ou étudient. Ce qui n’est pas le cas si les rôles sont inversés, rapporte l’agence de presse norvégienne NTB.
Pour l’ESA, c’est une violation des directives d’égalité en vigueur dans l’Espace économique européen. Le dossier ouvert depuis 2015 à la suite de plaintes de plusieurs pères de famille, trouve ici sa troisième étape dans l’enquête formelle.
 
Pour le gouvernement norvégien, les règles concernant les prestations parentales ne relèvent pas de la directive sur l’égalité de traitement, selon le rapport NTB. Il s’agit selon eux, d’une mesure positive destinée à inciter davantage de mères à travailler à nouveau pendant que les pères prennent un congé parental…
 
Défense relativement stupide dans le sens où cette mesure protège surtout de manière effective la mère qui met au monde l’enfant… en lui accordant en n’importe quelle circonstance le congé parental. Pas sûr que l’explication du gouvernement norvégien soit si conforme à l’esprit de la loi !
 
Maintenant, les règles du congé parental en Norvège ont toujours été les plus progressistes. Donc si l’explication correspond bien à la réalité, cela devient hilarant : à trop vouloir faire de la discrimination positive, on finit par se faire rattraper par l’autre bord…